Le prix des déchets

LE PRIX DES DECHETS

Les déchets peuvent soit représenter une valeur ajoutée au producteur de déchets soit un coût.

Le négoce des déchets

Tous déchets valorisables représentent une valeur qui dépend :
– Qualité du déchet (papier, plastiques, métaux…)
– État du déchet (réemploi ou valorisation matière)
– Existence et disponibilité du marché (intérêt d’un client au moment opportun)
– Mode de conditionnement (balles, vrac…)
– Quantités (incidence transport, moyen de conditionnement)
– Cours du marché (indexation mercuriale)

– Exemples de prix à donner (si intérêt)

Le coût des déchets

Les déchets non valorisables ou non rentables représentent un coût pour le producteur de déchet.
Ces coûts peuvent varier en fonction

– Qualité du déchet (DIB, DID, gravats…)
– Mode de conditionnement (benne, conteneur, compacteur…)
– Quantités à traiter
– Proximité des exutoires (incidence transport)
– Conjoncture (prix des CET ou des incinérateurs, hausse du carburant…

Déstockage de produits

LE DESTOCKAGE DES PRODUITS FINIS OU DES MATIERES PREMIERES

Ces dernières années, les quantités de déchets produits par les entreprises n’ont cessé d’augmenter. Dans un souci économique et écologique, les sociétés ont cherché à privilégier des solutions de valorisation car les destructions sont onéreuses et sources de pollution.

C’est dans cette optique que la société AVEC SERVICE s’est spécialisée dans le recyclage et le réemploi de déchets pour limiter les actions d’incinération ou de mise en décharge.
Pour répondre aux besoins de déstockage des produits finis ou des matières premières des industriels, la société AVEC SERVICE a trouvé des partenaires fiables pour prendre en charge le maximum de produits déclassés ou obsolètes afin de leur redonner une nouvelle vie sur des marchés le plus souvent orientés vers l’export.

En effet, les industriels qui doivent produire des matières répondant à des cahiers des charges de plus en plus stricts génèrent des « déchets » qui restent néanmoins des produits de qualité pouvant être réutilisés sur différents marchés.

Aussi, en déstockant leurs produits, dits déclassés, car ils sont non-conformes ou obsolètes, les industriels font appel à des partenaires, telle que la société AVEC SERVICE, pour trouver des solutions de valorisation innovantes.

Leurs produits déstockés peuvent emprunter différents circuits qui sont définis d’un commun accord entre l’industriel et la société AVEC SERVICE.

Ils peuvent être commercialisés en l’état sur des marchés français ou des solderies.
Ils peuvent être commercialisés en l’état à l’export, hors France ou hors Union Européenne.
Ils peuvent être déconditionnés avant d’être revendus.
Ils peuvent être transformés en vue d’être utilisés dans une nouvelle application.

En somme, en privilégiant le déstockage à la destruction, avec des partenaires, telle que la société www.avecservice.com, les industriels réduisent leurs coûts d’élimination de déchets tout en préservant les ressources naturelles et l’environnement.

Recycleur de déchets

RECYCLEUR DE DECHETS INDUSTRIELS

www.avecservice.com est une société dont la spécialité est de recycler les déchets industriels en favorisant le réemploi à chaque fois que cela est permis ou possible.
A défaut, la société AVEC SERVICE optimise la gestion des déchets en mettant en place des solutions de valorisation matière.

Etre un recycleur de déchets industriels aujourd’hui, c’est trouver et appliquer des solutions innovantes pour transformer ou réutiliser les déchets industriels valorisables.

En recyclant les déchets industriels via les 4 formes de valorisation principales, nous réduisons le volume de déchets éliminés en CET de cl2 ou en incinération traditionnelle :
• Le réemploi : Réutilisation de produits en l’état ou transformés, dans leur application d’origine ou dans une autre application.
• Le recyclage (valorisation matière) : transformation du déchet en nouvelle matière première (papier, cartons, plastiques…)
• L’incinération : utilisation de l’énergie produite (électricité, vapeur d’eau, eau chaude)
• Le compostage : transformation de la partie organique des déchets en produits fertilisants à usage agricole)

Voilà quelques exemples de produits valorisés sous différentes formes :

Le papier et le carton sont transformés en papier ou carton recyclé
Le métal recyclé peut devenir des boîtes de conserve
Le verre est utilisé pour fabriquer de nouvelles bouteilles en verre.
Les bouteilles plastiques (pet) sont recyclées en gaines, en dalle ou en fibres textiles
Les flacons de lessive ou les bouteilles de lait(Pehd) sont recyclés en divers objets plastiques à usage non alimentaire.

Le métier de recycleur peut s’exercer sous deux formes majeures :

– En disposant d’un cabinet de courtage et de négoce de déchets industriels, telle que la société Avec Service, dont les récépissés sont téléchargeables sur notre page d’accueil de notre site Web www.avecservice.com
– En disposant d’un centre de recyclage soumis à l’ICPE où le tri des déchets peut s’opérer in situ.

La société AVEC SERVICE a choisi l’option du cabinet de courtage afin de proposer à ses fournisseurs et à ses clients industriels les solutions les plus adaptées en tenant compte de la spécificité des matières à valoriser, de la localisation des flux et de l’expertise des centres à les traiter.

Les dates des déchets

LES DATES CLE DES DECHETS INDUSTRIELS

La loi du 15 juillet 1975 stipule que tout détenteur de déchets est responsable de ses déchets jusqu’à l’élimination finale.

Cette loi a été modifiée par le décret du 13 juillet 1994 rendu applicable le 21 septembre 1995 qui fait référence à l’obligation de valorisation des emballages issus des DIB (Déchets industriels Banals).
En effet, tout producteur de déchets produisant plus de 1100L de déchets d’emballage par semaine doit veiller à leur valorisation.

Cela peut s’opérer de deux façons :
Soit le producteur de déchets d’emballages trie ses déchets in situ.
Soit il les confie à un prestataire agréé (ICPE).

La loi de 2002 interdit l’enfouissement des DIB en CET de cl 2. Seuls les déchets dits ultimes (refus de tri) sont acceptés.

Les principales formes de valorisation

1- Le recyclage par réemploi.

On réutilise dans son application initiale ou sous une autre forme le déchet (produit finis ou matière première) en question.
Par exemple, un carton peut être réutilisé dans son application d’origine pour servir d’emballage.
Un enduit peut être transformé en peinture sous couche.

2- La valorisation matière.

Le déchet est traité de façon à servir de matières premières secondaires.
Par exemple, une fois trié, le carton est conditionné en balle d’une tonne et expédié à destination d’une papeterie qui s’en servira en tant que matière première secondaire pour refaire du carton. Cette technique peut s’appliquer entre autre aux papiers, aux plastiques ou aux métaux.

3- La valorisation énergétique.

Les déchets d’emballage peuvent être incinérés dans des usines d’incinération agréées et équipées d’un système de récupération de l’énergie, pour alimenter des chaudières par exemple.

La loi du 15 juillet 1975 stipule que tout détenteur de déchets est responsable de ses déchets jusqu’à l’élimination finale.

Cette loi a été modifiée par le décret du 13 juillet 1994 rendu applicable le 21 septembre 1995 qui fait référence à l’obligation de valorisation des emballages issus des DIB (Déchets industriels Banals).
En effet, tout producteur de déchets produisant plus de 1100L de déchets d’emballage par semaine doit veiller à leur valorisation.

Cela peut s’opérer de deux façons :
Soit le producteur de déchets d’emballages trie ses déchets in situ.
Soit il les confie à un prestataire agréé (ICPE).

La loi de 2002 interdit l’enfouissement des DIB en CET de cl 2. Seuls les déchets dits ultimes (refus de tri) sont acceptés.

Les principaux exutoires

Dès que les déchets sont souillés par des déchets d’une autre nature (plastiques avec des inserts métalliques, cartons recouverts d’un film plastique…), leur valorisation peut être rendue difficile voire impossible.
Ainsi, tous les refus de tri ou tous les petits morceaux de verre mélangés à des copeaux de bois entremêlés dans des chutes de carton très fines, par exemple, sont considérés comme des déchets ultimes.

1- L’incinération.

À quelques exceptions près, tous les déchets peuvent être incinérés.

2- Les décharges

Les décharges sont classées en trois catégories, 3, 2 et 1.

– Les décharges de classe 3

Ce sont des terrains de remblaiement qui recueillent des gravats inertes parfaitement assimilables à l’environnement. (terre, béton, briques, cailloux…)

– Les décharges de classe 2

Ce sont des Centres d’Enfouissement Techniques (CET) qui ne reçoivent que les déchets ultimes. Est considéré déchet ultime, tout déchet qui « n’est plus susceptible d’être traité (valorisé) dans les conditions techniques du moment. »

– Les décharges de classe 1

Ce sont des centres de stockage qui sont destinés à recueillir les DID, Déchets Industriels Dangereux, (amiante, résidus d’incinération… Les déchets toxiques sont entreposés dans ces décharges en attendant d’autres moyens de les éliminer (procédés physico-chimiques, techniques d’inertage…)